24 H AU MOUNT ENGADINE LODGE

C’est parti pour un magnifique road trip d’un mois qui va nous emmener de Calgary à Vancouver sans oublier une semaine de croisière en Alaska!

Comme à chaque fois, nous avons choisi de voyager avec Air France. Nous leur sommes fidèles (malgré de nombreuses mésaventures ; n’hésitez pas à relire notre premier article pour plus de détails !) car chaque été, par exemple, nous bénéficions de billets prime qui nous permettent de voyager à 5 en payant “seulement” les taxes d’aéroport. Pour être parfaitement honnête avec vous nos 5 billets Pau-Calgary / Vancouver-Pau nous ont donc couté 795,10 euros. Et si vous avez l’habitude de voyager en avion pendant les vacances scolaires… vous savez que c’est une super bonne affaire!

Nous avons réservé nos billets fin Février; oui mais voilà… au mois d’Avril, j’ai reçu un petit mail d’Air France m’annonçant que notre vol Pau – Paris était annulé et que nous avions été reportés sur le vol de 6h05 ( au lieu de 10h35!)… Comme mes parents habitent à environ 1h30 de l’aéroport, cela voulait dire qu’il fallait se lever aux environs de 3h du matin!!! Oh la bonne nouvelle! Sachant que nous avions encore 2 vols à prendre par la suite et que nous arriverions à Calgary à 20h13 (4h13 du matin en France). J’ai donc téléphoné à Air France qui a accepté de nous mettre sur un vol la veille, nous permettant ainsi de dormir à Paris et de ne pas avoir à se lever au beau milieu de la nuit pour débuter notre aventure. 

Nous voici arrivés au Canada! Après une nuit (pas vraiment) reposante, nous sommes (presque) prêts à affronter les 8h de décalage horaire et à partir à la découverte de l’Alberta.

Jet lag 1 – Eliott 0

 

s animaux sont partout. 

Pour nous plonger directement dans l’ambiance des Rockies, nous avons choisi, pour cette première étape, de nous rendre au Mount Engadine Lodge. Et pour rejoindre ce joyau caché dans les montagnes (One of Canada’s top 10 hidden gems!), direction Canmore , puis 30km de piste pour le plus grand bonheur des enfants. Comme toujours au Canada, les paysages sont grandioses. Nous sommes seuls. Et les animaux sont partout. 

Après quelques arrêts pour pique-niquer (vous aussi vous avez tout le temps faim quand vous êtes en plein décalage horaire?!) et se couvrir (la météo à Calgary n’a clairement rien à voir avec celle des montagnes… erreur de débutante – me voilà donc en train de sortir des manteaux et des grosses chaussettes de mes valises… et si vous avez vu nos stories, vous comprendrez que Pete avait moyennement envie de s’arrêter sur une piste poussiéreuse pour y vider le coffre!), nous voyons apparaître le lodge.

Oubliés les 20h de voyage, les 8h de décalage, les cris des enfants à qui il tarde d’arriver… on a devant nous ce qu’on est venu chercher… un chalet en bois, des montagnes, une immense clairière et… le silence!

 

Après quelques arrêts pour pique-niquer (vous aussi vous avez tout le temps faim quand vous êtes en plein décalage horaire?!) et se couvrir (la météo à Calgary n’a clairement rien à voir avec celle des montagnes… erreur de débutante – me voilà donc en train de sortir des manteaux et des grosses chaussettes de mes valises… et si vous avez vu nos stories, vous comprendrez que Pete avait moyennement envie de s’arrêter sur une piste poussiéreuse pour y vider le coffre!), nous voyons apparaître le lodge.

Oubliés les 20h de voyage, les 8h de décalage, les cris des enfants à qui il tarde d’arriver… on a devant nous ce qu’on est venu chercher… un chalet en bois, des montagnes, une immense clairière et… le silence!

 

Bon, pas pour longtemps, je ne vais pas vous mentir! Mais, pour l’instant, même les enfants sont émerveillés et trop occupés à courir partout pour venir crier près de nous! Il est où le bonheur, il est où? Il est LA (ne me remerciez pas, c’est cadeau!).

Pas plus de 19 voyageurs dans ce lodge, peu ou pas de wifi, des repas uniques servis à heure fixe autour de tables communes et… l’obligation de se déchausser et de laisser ses chaussures dans l’entrée! On a adoré! 

 

Afternoon tea – compris dans le prix de la chambre et délicieux !

 

 

Alors, c’est sûr que le repas à 19h (comprenez à 3h du matin en France car nous venions d’arriver) ça a été le parcours du combattant avec les enfants… Ezra s’est endormi, assis à table dans sa chaise haute! Eliott a eu un peu de mal avec l’assiette de crudités (ça existe vraiment les enfants de 5 ans qui aiment la salade verte?) et Maïa a eu besoin de tenir ses yeux ouverts avec ses doigts (si, si, c’est vrai!) pour ne pas rater le dessert! Mais quel repas! Comme le menu est fixe, le lodge vous demande à la réservation si vous avez des requêtes spécifiques… et comme nous sommes végétariens, nous avons pu déguster un menu entièrement adapté pour convenir à notre demande. Nous avons vraiment apprécié! A table, nous étions avec un couple de Canadiens et des jeunes mariés originaires de Nouvelle-Zélande. Nous avons pu parler randonnées et surtout rencontres avec les ours; sujet de prédilection quand on voyage dans ce coin du Canada. 

A 20h30, nous avons quitté la salle à manger commune les premiers, 3 enfants endormis sous les bras et nous sommes montés enfiler pyjamas d’hiver, chaussettes et polaires car oui, il faisait quand même VRAIMENT froid.

Ce que nous avons préféré dans la “suite” (comprenez chambre assez grande pour nous cinq), c’est la vue! J’aurais pu passer des heures sur le balcon à admirer les montagnes en sirotant un thé brûlant! Bon, réveille toi ma fille, Maïa veut savoir où sont ses feutres, Eliott cherche sa fabrique à histoires et Ezra n’a pas tété depuis au moins… une heure! Pour le glamping en amoureux, on repassera!

Merci au Mount Engadine Lodge pour cette parenthèse enchantée. Et c’est promis, la prochaine fois, on reviendra roucouler sous un plaid à carreaux au coin du feu; pas vrai Pete chéri?

 

Fermer le menu